Imprimer la page en noir et blanc  Un coup de main  La carte du site  Faites le pont avec notre site!  Abonnez-vous au flux RSS!   Vous désireriez traduire certains messages ? Contactez-nous! DE 
Nous suggérons aux lecteurs qui découvrent les messages de lire d'abord les fondements.
Avant un changement d'hébergeur, pour des raisons techniques le site ne sera plus nourri de nouveaux textes, sauf urgence, entre le 8 et le 30 septembre.
Le site restera en ligne.

Travail sur soi
Le passage de la grande porte

« Les êtres humains qui vivent dans la matière ont en règle générale une inquiétude de l'inconnu, donc ils éprouvent la même inquiétude lorsqu'ils quittent, le monde de la troisième dimension ainsi que ceux qu'ils connaissent et qui sont chers à leur cœur, c'est à dire leur famille et leurs amis. Il y a souffrance et incompréhension car les êtres humains ont oublié qu'ils sont éternels, qu'il n'y a aucune séparation. Il n'y a que le manque de la vision, le manque de perception qu'ils ont des autres plans.

Il est important que vous sachiez qu'il faut une bonne préparation pour quitter le plan de la Terre afin de passer d'une façon merveilleuse la dernière initiation de la troisième dimension, ne pas avoir peur de l'inconnu, de ce qui vous attend de l'autre côté, car la vie, la vraie vie vous attend de l'autre côté.

Il y a plusieurs façons de passer la grande porte. La première façon est celle de tous les êtres qu'i n'ont pas fait un chemin conséquent, de ceux qui, tellement attachés au plan de la Terre, ne voient même pas cette grande porte, donc ne peuvent pas la franchir car ils n'ont passé que celle qui les a coupés de leur corps et de la Terre et non celle qui les mène vers la Lumière. Ils sont donc trop proches du plan de la Terre et n'ont pas conscience qu'ils n'y sont plus. C'est très douloureux pour les âmes de ces êtres parce qu'elles peuvent vivre encore chez elles, elles peuvent s'adresser à tous ceux qui les entourent et qui les aiment mais sont très malheureuses de ne pas pouvoir être entendues.

Cependant certains êtres seront attirés par la Lumière, ils ne se retourneront pas, et donc ils trouveront tout de suite le passage et la Lumière au bout du tunnel.

Nous aimerions vous dire qu'il faut accompagner le départ de ceux qui partent autour de vous en leur parlant, en leur traçant un chemin de Lumièreafin qu'ils comprennent qu'ils ne sont plus de ce monde.

Nous, vos Frères de Lumière, aurons un travail très important à l'occasion de départs en masse. Vous aurez aussi votre rôle à jouer pour parler aux âmes que vous ressentirez auprès de vous, car lorsqu'il y a de trop grands départs en masse ces âmes sont dans une grande souffrance et demandent de l'aide.

Si vous les percevez dans leur énergie, dans leur fréquence vibratoire, dans le ressenti, adressez-vous à elles avec beaucoup d'Amour en leur disant tout simplement de quitter ce plan qui n'est plus le leur, d'aller vers la Lumière où les attendent des êtres merveilleux, où les attendent tous les êtres chers qui les avaient quittés, d'aller vers la Lumière où ils se reposeront de leur souffrance et où ils vivront dans la plénitude de l'Amour. Ils pourront comprendre ce langage. L'aide que vous aurez à apporter à toutes ces âmes en détresse sera de cette sorte, tout du moins par moments.

La deuxième façon concerne tous ceux qui, comme vous, ont fait un cheminement, qui se sont ouverts à une autre conscience.

Quelle que soit votre fin, quelle que soit la façon dont vous quitterez le plan de la Terre, il faudra que vous puissiez le faire de la façon la plus sereine possible, sans vous retourner, parce qu'à un moment donné et pour toute âme le passage peut être un peu difficile.

Alors ne vous retournez pas, que ce soit sur ceux qui vous pleurent ou sur ceux que vous avez souvent tellement aimés. Lorsque vous quitterez le plan de la Terre et pendant les instants tellement important du passage de la deuxième porte, ne pensez qu'à vous, ne pensez qu'à aller vers la Lumière, à rejoindre vos guides, vos Frères de Lumière. Ensuite il sera toujours temps, lorsque vous aurez atteint votre plan, de vous porter volontaire pour aider ceux que vous avez laissés sur la Terre.

Le passage doit se faire d'une façon sereine, donc vous devez essayer d'éliminer le plus possible toutes peurs, tous regrets, tout attachement à la matière, à vos possessions. Ce sont des freins considérables pour beaucoup d'êtres humains qui sont trop attachés à leurs possessions, à leur maison et à leurs biens. »

Ils me montrent un double sas.

 « La première porte est automatiquement franchie lorsque la corde d'argent est coupée, quand l'être humain ne respire plus. Ensuite il y a une deuxième porte, et entre ces deux portes, il y a une sorte de non temps, de non existence pendant laquelle les êtres qui en sont prisonniers peuvent souvent se rapprocher des plans de la matière parce qu'ils s'y sentent chez eux ; ils n'ont pas conscience de ce qu'ils sont, ils ont surtout conscience de ce qu'ils ne sont plus, c'est-à-dire de ce qu'ils ne peuvent plus faire et cela peut les rendre très tristes et très malheureux.

Ce non temps peut correspondre à ce que vous nommez « passage dans le tunnel. » Ce n'est pas comme cela, c'est un temps où l'âme doit se situer, où l'âme doit se projeter bien au-delà du plan de la Terre. Une autre porte s'ouvre, il faut qu'elle la franchisse sans regret, sans se retourner en pensant tout simplement à rejoindre la lumière.

Les dernières pensées de celui qui quitte le plan de la Terre ont une immense importanceparce qu'elles peuvent le propulser, le projeter bien au-delà ! »

Ils me montrent l'image de cette première porte, de ce non temps et celle de la deuxième porte qui débouche sur ce que nous appelons un tunnel que je ne conçois pas ainsi pour l'instant.

« Lorsque cette deuxième est franchie, tout va à une vitesse incroyable, l'âme est propulsée vers des plans de Lumière où l'attendent beaucoup d'êtres dont elle ne se rappelait pas sur Terre mais qu'elle reconnaît. 

Avant de partir, beaucoup d'êtres ressentent beaucoup de souffrance dans leur corps. Ils ont beaucoup plus de mal à vivre ces derniers instants, notamment ceux qui, avant de quitter le plan de la Terre, vivent des choses extrêmement difficiles, comme ceux qui meurent d'accident ou détruits par d'autres êtres humains.

Si vous êtes préparé à lâcher complètement votre corps, même la souffrance qui peut paraître insoutenable disparaît, parce qu'à ce moment là l'âme émet une énergie qui endort le corps et la conscience, donc le passage peut se faire d'une façon beaucoup plus aisée, quelle que puisse être la raison du départ. 

Vous serez étonné de vos possibilités, de votre capacité à gérer des situations que vous ne pensiez pas pouvoir gérer, et de votre capacité à gérer certaines difficultés dans votre corps. Vous allez grandir énormément au niveau de vos propres capacités, au niveau de vos possibilités. »

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.
Accueil ~ Enseignements : Amour/Sagesse ~ Travail sur soi ~ Cours de Sagesse ~ Transition ~ Événements ~ Messages des Hiérarchies ~ Divers ~ Exercices ~ Corps et Santé /***/ Clés de sagesse /***/ Forum /***/ Contact /***/ Le site : La carte du site ~ Aide ~ Page de garde ~ /***/ Imprimer ~ Fondements

Faites un pont avec notre site !         Votez pour nous !         Pour plus de confort visuel, téléchargez le navigateur gratuit Firefox